· 

17 mai 2021 : Journée internationale de lutte contre l’homophobie

L’équipe d’animateur d’!Dsanté lors du séminaire de l’association en mars 2021 ont posé les jalons d’une exposition interactive dans le cadre de la journée mondiale de lutte contre l’homophobie et de la transphobie ; supports pouvant être mobilisés au sein de Caz !D à Saint-georges mais également dans le cadre du projet l’école sexprime sur l’île de Cayenne.
L’objectif global de cette exposition est de sensibiliser le public, les élèves et mettre en lumière les discriminations liées aux genres et aux orientations sexuelles. En parallèle, une coordination partenariale s’est mise en place entre associations et syndicats pour mettre en exergue les difficultés rencontrées par les personnes LGBT+, soutenir leurs revendications et demander aux élus/autorités locales des programmes d’actions. 

A saint Georges - CAZ !D

CAZ !D a été pleinement investi dans ces différents espaces ! L’exposition a débuté le lundi 17 mai et s’est étendue jusqu’au vendredi 21 mai. L’équipe de Caz !D a pu accueillir des habitant.e.s de Saint-Georges, des élèves du Collège Constant Chlore, des jeunes de la Mission Locale ainsi que des bénévoles de l’association. 

Petite visite de l’exposition !

Voici l’entrée de l’exposition ! On commence par la définition de l’homophobie et les explications sur les couleurs du drapeau LGBT+. 


Ici, on débat autour des dates clés qui ont fait avancer les droits des LGBT+. Saviez- vous que c’est seulement le 17 mai 1990 que l’OMS a retiré l’homosexualité des maladies mentales ! 

Dans la salle principale, des témoignages de personnes de Saint-Georges. Des moments de vie difficiles et aussi des paroles d’espoir ! 


Également des animations autour de définitions et des cartes du monde montrant les répressions que peuvent subir les personnes LGBT+. 


Et enfin une séance film avec plusieurs petites vidéos parlant des discriminations et du coming out ! 

Grâce à vos témoignages, nous avons pu construire une vidéo de sensibilisation, en français et portugais, diffusée dans les différents réseaux sociaux. Merci à vous pour votre confiance.  


Dans le collège R. Néron à Remire-Montjoly et L. Ophion à Matoury

Dans le cadre de cette journée, les mêmes supports ont été utilisés au sein du Centre de Documentation et d'Information du collège R. Néron : une carte du monde indiquant les avancées en matière de droits des personnes LGBT+ et les répressions, des dates clés de l'histoire LGBT+ et le jeu des définitions (chaque élève doit mettre en face du mot la bonne définition). Nous avons pu accueillir des classes de la 6ème à la 3ème et co-animer un débat avec Claudine, la documentaliste et Edriche, l'infirmière scolaire. Les élèves ont pu s'exprimer, donner leur opinion et nous avons pu débattre de leurs représentations. 


De plus, les animatrices, dans le cadre de leurs animations auprès des élèves du collège Lise Ophion, ont profité de la thématique abordée autour de la tolérance pour insérer des messages autour des orientations sexuelles et de la lutte contre les discriminations envers les personnes LGBT+. 

Plaidoyer

Des associations et des syndicats se sont réunis autour de cette journée afin de promouvoir une Guyane juste, solidaire et inclusive. Une marche dans les rues de Cayenne était prévue mais la situation sanitaire n’a pas autorisé sa réalisation. Pour permettre tout de même une visibilité de cette journée, un communiqué de presse a été rédigé mettant en avant 9 actions concrètes à mettre en place en Guyane afin de favoriser les droits des personnes LGBT+ (lien du communiqué en PDF ci-dessous) ; des actions demandées autour des actes de violences, la valorisation des données autour des discriminations, la sensibilisation des professionnels et des moyens alloués aux acteurs s’investissant sur ces questions.

 

Ce communiqué, ainsi que des messages plus directs, ont été envoyés aux différents interlocuteurs institutionnels : représentant des maires, Président de la CTG, procureur, directrice de l’ARS, préfecture. 

Télécharger
Appel à action 17 mai
Appel à actions - 17 mai - Guyane.pdf
Document Adobe Acrobat 876.8 KB

Des réponses ont été formalisées par l’ARS et la CTG (des précisions sur les actions déjà mises en place mais pas de proposition d’actions), l’ambassadeur du planning familial a rencontré Mr Rodolphe Alexandre et une rencontre avec le procureur a été possible. Des pistes de collaboration avec ce dernier ont été envisagées notamment dans la structuration du partenariat entre justice, police et gendarmerie ainsi que dans des échanges plus réguliers sur le suivi des dépôts de plaintes. Une autre piste d’actions a été abordée sur les alternatives à la poursuite pénales notamment des stages de sensibilisation dans des associations agissant sur ces problématiques pour des auteurs d’homophobie.

 

 

Cette mobilisation entre les acteurs locaux pour cette journée du 17 mai était une première et faisait suite à un premier travail de collaboration pour la journée des Droits des Femmes du 8 mars. La dynamique est là et les modalités d’action continuent de se structurer pour mener des plaidoyers adaptés et opérationnels.